Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/07/2009

Femme-Tronc

Femme-Tronc.jpg

 

Sagesse

Sagesse.jpg

 

Prière

Prière.jpg

 

Sérénité

Sérénité.jpg

 

Mystère du samouraï

mystère du samouraï.jpg

 

Enfance volée

Enfance volée.jpg

 

D'après Debussy

D'après Debussy.jpg

 

Africa

Africa.jpg

 

15/06/2009

Folles années 70

Folles années 70.jpg 

Jazzman

Jazzman.jpg

Castel fantastique

Castel fantastique.jpg

Mauvais oeil

Mauvais oeil....jpg

Séduction

Séduction.jpg

09/06/2009

Galaxie 2026

Dessin gg.jpg

Planète bleue

Dessin ff.jpg

Le sourire

Dessin ee.jpg

Roues du temps

Dessin dd.jpg

Tempête

Dessin cc.jpg

Métisse

Dessin bb.jpg

Montagne de Juin

Dessin aa.jpg

08/06/2009

Sous le soleil

 

Gustav-Klimt-(1862-1918).--Mother-and-Child-(2).jpg

Sous le soleil…

 

Sous le soleil ou sous la pluie

Nous sommes bien peu de choses

Et c’est ainsi

 

A leurs misères vaquent les gens

A leur manière, chaque passant

A leur colère, s’arc-bouttant

A l’heure solaire, craque céant

 

Sous le soleil ou sous la pluie

Nous sommes bien peu de choses

Et c’est ainsi…

 

Dans le bouillon du quotidien

Mille millions de nœuds gordiens

De l’embryon au vieux péquin

Danse Sion avec les chiens !

 

Sous le soleil ou sous la pluie

Nous sommes bien peu de choses

Et c’est ainsi ?

 

A flan de gouffre, nu, en pantoufles

Gnome de l’esbroufe, Adam s’essouffle

Il bave, il bouffe, tâte de la schnouf

Homme : tu es ouff, mais quel baroufe !

 

Sous le soleil ou sous la pluie

Nous sommes bien peu de choses

Et c’est ainsi !

 

 

 

18:16 Publié dans *Poèmes | Lien permanent | Commentaires (0)

20/08/2008

Lever de soleil sur l'étang

d_etang_s.jpg

la louve

d_loups_l.jpg

Léman bleu

d_lemanbleu_s.jpg

Il était une fois Minsk

d_minsk_s.jpg

Une nouvelle vie

d-p_nu_l.jpg

Saint-esprit

d-p_ciel_l.jpg

Les deux anges

d-p_reflets_s.jpg

Divin soleil

d-p_divinsoleil_l.jpg

05/05/2008

L'enfant endormie

lecture enfant.jpg

L'enfant endormie
 

 

  

Lorsque ce doux visage se repose, 

à la délicate teinte de rose, 

abandonné aux songes et sans pose,

d'un baiser j'effleure ses paupières closes.

 

Je sens en moi l'amour qui explose, 

s'envole alors mon humeur morose, 

à ma langueur, la grâce s'oppose, 

muette, j'attends que la beauté éclose.

Contre le fou galop du temps, j'ose 

savourer cette métamorphose.

12:08 Publié dans *Poèmes | Lien permanent | Commentaires (0)