Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/03/2017

Look

img431.jpg

Indispensable Thé

Catalogue Dessins 2017 019.jpg

Finesse

Catalogue Dessins 2017 023.jpg

Eaux troubles

Catalogue Dessins 2017 027.jpg

Qui veut la bagarre ?

Catalogue Dessins 2017 028.jpg

Monde vu d'en-bas

Catalogue Dessins 2017 017.jpg

Gouffre

Catalogue Dessins 2017 015.jpg

Pologne sauvage

Catalogue Dessins 2017 011.jpg

L'Homme

Catalogue Dessins 2017 010.jpg

D'après Rubens

Catalogue Dessins 2017 009.jpg

Beauté

Catalogue Dessins 2017 008.jpg

Ts'eu-hi

Catalogue Dessins 2017 007.jpg

Carthage

Catalogue Dessins 2017 005.jpg

Plein soleil

Catalogue Dessins 2017 004.jpg

Enigmes

Catalogue Dessins 2017 003.jpg

La Belle endormie

Catalogue Dessins 2017 002.jpg

02/03/2017

Planètes creuses

Dessins001.jpg

02/01/2017

Walden

Walden019.jpg

23/11/2016

Bénie

juin-schwed-tn594.jpg

 

09/10/2016

Willkommen in der Schweiz.

 

juin-schwed-tn592.jpg

22/04/2016

Incognito.

img561.jpg

17/02/2016

Ishtar en Hiver.

img539.jpg

09/11/2015

Bel automne.

canicule.jpg

Sous ce soleil de miel, je me répands,

Telle une onde lumineuse sur l’azur pétrifié.

 

Sous ces néons célestes, je me repens,

Telle une ombre éblouie, ravie, dépaysée.

 

Ici ou là, insaisissable, j’explore l’espace net,

Projetée en milliers d’éclats, brûlants et sibyllins.

 

Ici et là, méconnaissable, j’admire ces facettes,

Éparpillée en notes dorées, échos de tambourins.

 

Ni carquois, ni flèche, ni douce, ni revêche,

Juste un rien de soie que le vent émiette.

 

Savourer l’offrande de cette saison fraiche,

Goûter à cette joie de n’être que paillettes.

16:07 Publié dans * Poèmes | Lien permanent | Commentaires (2)

01/10/2015

Ajna.

img484.jpg

12/09/2015

Couleurs.

img482.jpg

01/08/2015

Tout est relatif ?

img465.jpg

20/06/2015

Conscience.

img459.jpg

12/06/2015

Efficace Iris.

img458.jpg

07/06/2015

L'Homme végétal.

L'Homme de la forêt.jpg

01/06/2015

Bonheur.

 

Giotto saint-françois.png

Sur la route du temps, elle s’infiltre la douleur,

Avance à pas de fou et confisque les pleurs.

Rampe reptile repu dans ce sable sans fleurs, 

Il faut le débusquer, sournois et délateur.

 

                                ***********

 

Sur le chemin du vent, elle vole cette lueur,

Léger, suave secours, elle promet sa faveur. 

Il faut la savourer et calmer sa fureur !

Car le Royaume des Dieux compte sur cette candeur.

 

                                 ************

 

Sur ses sentiers de sang, elle gise la laideur.

Espoir tenace que tracent les ronces de la rancœur.

Démons changeant l’or en limon, voici c’est l’heure,

De laisser aux moineaux, goûter à ce bonheur !

09:43 Publié dans * Poèmes | Lien permanent | Commentaires (3)