Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/03/2011

Dédié à mes Muses

-Puvis-Rêve.jpg

Saurais-je jeter un sort aux monarques ambitieux 

Ou sacrifier aux Dieux notre antique Carthage ?

Pourrais-je briser les vœux de toutes les vierges sages

Pour qu’Athéna conquiert le fort de mes cieux ?

                             ******

Calliope, Melpomène et Thalie

Détentrices du sel de mes nuits…

Sans vous, ma langueur s’accroit

Ma plume chute, se brise et choie !

                             ******  

Tel un sphinx lettré, je revis à mes mots

Sous vos ailes ployées, je renais de mes maux

Ulysse a-t’il en vain, lutté contre les flots ?

Le Verbe a-t’il en main, la clé de tous les sots ?

                            ******

A mes alliées, je dédie ce poème

Mes tendres Muses que mon sort n’amuse

Au cœur du froid, petites sœurs de Bohème

Croyez en moi, célébrez la recluse !



 

17:18 Publié dans * Poèmes | Lien permanent | Commentaires (0)