Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/01/2011

Des Doutes pour Aphrodite

ulysse-calypso.jpg

 

Telle une bulle de savon,

Comme de la glace sur ton front,

Frêle pousse sous le noir limon,

Et si, éphémère, cette joie fond ?

 

 

Tu révères les faveurs du temps,

Nénuphar en surface d’étang,

Soudain tiré vers les grands fonds,

Ces vers font-ils taire ton tourment ?

 

 

Tu marches dans le soir des vallées,

Liant tes pas sur leurs sentiers,

A ceux des anges désenchantés,

Pourquoi d’ébène ces jours hantés ?


12:13 Publié dans *Poèmes | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire