Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/02/2010

Blessure

Friedrich romantique 33.jpg

 

Oh ! Le vertige qui te prend !

Tout vacille…

C’est le grand vide au-dedans…

Et ce souvenir qui mord !

Cette faucille…

Comme un ventre qui se tord !

 

******

 

Cette balade le long du gouffre…

C’est folie !

Roulette russe de ceux qui souffrent…

Précipice de sentiments

Qui scintillent

Sur la roue des grands tourments…

 

***** 


Tu titubes, tu perds le Nord !

Sol instable…

Sur tout tu as déjà tord !

Dans les limbes du desespoir…

Méprisable,

Tu t’enfonces, sans mémoire…

14:03 Publié dans *Poèmes | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire