Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/05/2008

Délire d'octobre

Banc campagne vaudoise.jpg

Délire d’octobre
 

 

  

 

Furieuse bise automnale 

Dans le bois de malmaison. 

Enduites d'une lueur spectrale : 

Gueules de loup et dents de lion.

 Myriade de feuilles rousses 

Tapissant l'étroit sentier 

Du cimetière en pente douce 

Que lacèrent les vents mauvais.  

Transie par l'hiver qui frôle 

Presse le pas sur le pavé

Recroquevillée sous le saule 

A l'abri des eaux versées  

 Frissonnantes Sylfides, assez !

Je rejoins la fauvette bleue 

Dans sa cavale migrée 

Loin du feuillage en feu

 

   

   

11:56 Publié dans *Poèmes | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire