Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/03/2018

Mots de Tête

Odilon_Redon_.jpg

Toutes les cymbales d’Occident

Et les violons au son grinçant

Percutent mon crâne innocent

Et le cisaillent sans ménagement

                   ******

Infatigables morsures de sang

Mes nerfs, à vif, enroulant

Cette souffrance en cerf-volant

Je suis prête à vendre le vent

                     ******

Echapper aux griffes, crier « Grâce ! »

Arracher en lambeaux cette cuirasse

Etouffer les cris, les grimaces,

Regarder ce bourreau en face

                     ******

Dans cette geôle de douleurs

J’exige du temps ses splendeurs

Pour m’éloigner de ces tourments

Et rendre mon espoir décent

                      ******

J’écris pour distiller le mal

Et qu’il n’en reste qu’une liqueur

Afin de préserver mon cœur

De cette torture des plus banales

 

21:26 Publié dans * Poèmes | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.