Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/09/2017

Léman 54

Préverenges 12.jpg

Commentaires

un sens des perspectives bluffant

Écrit par : Essène | 13/09/2017

Répondre à ce commentaire

Ce que l'on remarque en premier lieu, c'est la répartition des couleurs. Au milieu de ces longs traits d'un blanc-gris nuancé et pâle, se dessine la silhouette de l'homme au centre de la photographie. Et à ce qui semble être à deux pas de son visage courroucé, les arbres et la végétations, énormes tâches noires s'étendant vers un ciel au temps soucieux - Qui fait ressortir encore davantage tous les éléments qui auraient pu surcharger la photo, tel ce lampadaire, ce porte-drapeau, ces horizons incertains, qui cadrent le sujet de bien belle manière. Ce qui, sur cette photo, ressort de ces lignes parallèles, c'est à la fois la centralité qu'on donne à l'homme, soulignée par sa petitesse face à un monde infiniment grand.

Un portable, un filtre, il faut peu de choses aux créateurs, et c'est bien normal : Les artistes qui se soucient excessivement de leur matériel ont trop tendance à oublier qu'en d'autres temps, il suffisait d'un peu de poudre colorée, d'un doigt et de la façade d'une caverne pour voir émerger l'art, la représentation du monde extérieur, dans l'objectif précis de retranscrire le monde intérieur. Partant de là, nous sommes ici en présence d'un des nombreux héritiers des hommes de Lascaux. Il aura fallu attendre internet pour à nouveau pouvoir admirer ce que donnaient à voir les murs familiers de nos chez-nous. Loin des musées, loin des galeries d'élites, l'art se montre aux yeux de tout humain, ici et maintenant. Ici et maintenant l'art est en marche, tel cet héros anonyme, les bras croisés, les jambes solidement vissées sur le réel.

Écrit par : Mohamed Ivanov | 18/09/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire