Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/11/2015

Bel automne.

canicule.jpg

Sous ce soleil de miel, je me répands,

Telle une onde lumineuse sur l’azur pétrifié.

 

Sous ces néons célestes, je me repens,

Telle une ombre éblouie, ravie, dépaysée.

 

Ici ou là, insaisissable, j’explore l’espace net,

Projetée en milliers d’éclats, brûlants et sibyllins.

 

Ici et là, méconnaissable, j’admire ces facettes,

Éparpillée en notes dorées, échos de tambourins.

 

Ni carquois, ni flèche, ni douce, ni revêche,

Juste un rien de soie que le vent émiette.

 

Savourer l’offrande de cette saison fraiche,

Goûter à cette joie de n’être que paillettes.

16:07 Publié dans *Poèmes | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

"Goûter à cette joie de n'être que paillettes"
Joliment décrit... l'importance de sentir la joie comme une part, même juste très petite, de quelque chose de grand.
C'est comme ça que je me sens quand je suis dans la nature.

Écrit par : Ariel Lindgren | 10/11/2015

Répondre à ce commentaire

Ca me fait penser à l'extase : explosion du Moi, dilution dans le Tout - bonheur d'être, tout simplement

Écrit par : Lili | 05/03/2017

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire