Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/05/2008

Luc Ferry : Apprendre à vivre. Plon. (302 p.)

 

Bois du Jorat.jpg

Luc Ferry, dédie cette histoire de la philosophie aux jeunes, mais leurs ainés y trouveront aussi leur compte car l’auteur accomplit le prodige de rendre attrayante une discipline souvent considérée comme hermétique. Il s’efforce de débarrasser son sujet de tout jargon sans pour autant en affadir la substance. L’essentiel étant de montrer que la philosophie n’est ni réservée à un cénacle ni déconnectée de la réalité : elle est un outil, utile à la compréhension du monde et de l’existence. L’homme étant mortel et conscient de l’être, n’a que deux solutions pour endiguer ses angoisses : la religion si il a la foi et la philosophie basée sur la raison. Celle-ci s’articule en trois temps : une intelligence du monde (théorie), une soif de justice (éthique) et une quête de salut (sagesse). Pour les stoïciens, le Divin fut identifié au Cosmos, image de la perfection ; puis pour les chrétiens ce même Divin s’incarna dans un Sauveur ; des siècles plus tard, ce fut  l’humanité  dans son ensemble qui représenta la valeur suprême : mais un jour, les philosophes décidèrent que «ces idoles» étaient désormais à casser…Luc Ferry, prenant ses distances vis-à-vis du matérialisme actuel, fait le choix de penser que c’est en chaque homme que réside le miracle de l’univers.

 

11:47 Publié dans *Articles | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire